Union Nationale des Syndicats Autonomes
Union régionale de l’Île-de-France

Accueil > Actualités > Actualité > Salaires des fonctionnaires : le gouvernement refuse d’accélérer les (...)

Salaires des fonctionnaires : le gouvernement refuse d’accélérer les négociations

jeudi 21 décembre 2017, par Marc TRIGO

Huit syndicats de la fonction publique avaient demandé à ce que la prochaine réunion de discussion sur le sujet soit programmée avant octobre 2018, date initialement prévue.

Les salaires des fonctionnaires ne seront pas renégociés au printemps prochain, comme le souhaitaient les organisations syndicales. Le gouvernement a répondu par la négative mardi 19 décembre, à travers la voix d’Olivier Dussopt, secrétaire d’État chargé de la fonction publique. En fin de semaine précédente, les syndicats CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP avaient adressé un courrier au ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, exigeant que le prochain "rendez-vous salarial" "soit avancé au début du printemps 2018".

Les syndicats protestent contre le gel de la valeur du point d’indice, le rétablissement d’un jour de carence en cas d’arrêt maladie et le report d’un an du plan de revalorisation des carrières (PPCR) conçu sous le quinquennat précédent. Ils rejettent également la "simple compensation" à l’augmentation de la CSG, estimant qu’Emmanuel Macron avait promis une hausse du pouvoir d’achat pour tous.

En réponse à l’exigence formulée par les organisations syndicales, Olivier Dussopt "a fait valoir la nécessaire concertation préalable entre les employeurs publics sur ce calendrier", indique le secrétariat d’État dans un communiqué publié mardi, à l’issue d’un conseil commun. Durant ce conseil, les débats ont principalement porté sur les "réformes à venir au titre du programme Action publique 2022 (AP 2022) et sur l’agenda social 2018", où figure notamment "la poursuite de la concertation sur l’amélioration des conditions de travail et la santé au travail", selon le communiqué de secrétariat d’État. "Cet agenda doit nous permettre d’accompagner les réformes envisagées et de garantir aux agents publics que leurs attentes et leurs conditions de travail soient prises en compte dans ces réformes", estime Olivier Dussopt.

Au 31 décembre 2016, la fonction publique employait 5,67 millions de personnes, un chiffre en hausse de 0,4% sur un an, soit 20.400 fonctionnaires en plus malgré une baisse dans la fonction publique territoriale, selon les données de l’Insee.